Jérusalem, la Capitale d’Israël

jerusalem_pro

La Vieille Ville de Jérusalem est un concentré de 3000 ans d’histoire et chaque pierre de la Vielle Ville raconte une partie de l’histoire de l’humanité

Il y a 3000 ans, le roi David la conquiert des mains des Jébuséens et l’établit comme capitale unifiée de toutes les tribus d’Israël. Son fils Salomon y construira le premier Temple (10e siècle av.JC) que Nabuchodonozor, roi de Babylone, détruira (586 av.JC). 70 ans plus tard, le second Temple sera construit à la même place que le premier. Le roi Hérode l’agrandira, ce qui fera dire aux sages d’Israël que « celui qui n’a pas vu le Temple de Jérusalem n’a jamais rien vu de beau ». Ce second Temple, qui était en effet le plus grand site de tout l’Empire Romain, sera détruit par Titus en l’an 70.

  • Le Kotel. Aussi appelé « Mur Occidental » – ou « Mur des Lamentations » (car les Juifs y venaient prier en l’absence de leur Temple) – le Kotel est un mur de soutènement de l’esplanade du Temple. Situé dans la Vieille Ville, il daterait du premier siècle avant l’ère commune, au temps de la construction du Temple de Hérode, mais la tradition juive affirme qu’il s’agit d’un vestige du Premier Temple, construit par Salomon.  .
  • En se promenant dans la Vieille Ville entourée de remparts, construits par Soliman le Magnifique (période turque), on peut revivre les événements bibliques qui s’y sont déroulés, et apercevoir des vestiges des routes pavées et entourées de colonnes qui conduisaient au Temple. Des fouilles archéologiques ont permis de mettre à jour des maisons brûlées par les Romains – et qui sont pratiquement restées intactes depuis.
  • C’est aussi à Jérusalem que Jésus viendra prêcher.
  • Lors de la conquête de la ville par les Arabes (7e siècle), les musulmans y bâtiront la mosquée d’El Aksa et le Dôme du roc. Puis s’y succéderont les Croisés, les Mameluks, les Turcs, les Anglais. Pendant la guerre d’Indépendance, la Vieille Ville sera le lieu de violents combats.
  • En 1967 Jérusalem sera réunifiée au terme de la Guerre des Six-Jours.

 

Top