Le sud d’Israël Le Désert ,la Mer morte et Eilat

La mer Morte (arabe : البحر الميت al-Baḥr al-Mayyit ou arabe : النبي لوط Bahr-Lût « mer de Loth »1, hébreu : יָם הַ‏‏מֶּ‏‏לַ‏ח,Yām HaMélaḥ, « mer de Sel ») est un lac salé du Proche-Orient partagé entre Israël, la Jordanie et la Palestine. D’une surface approximative de 810 km2, il est alimenté par le Jourdain. Alors que la salinité moyenne de l’eau de mer oscille entre 2 et 4 %, celle de la mer Morte est d’approximativement 27,5 % (soit 275 grammes par litre). Aucun poisson ni aucune algue macroscopique ne peut subsister dans de telles conditions, ce qui lui vaut le nom de « mer morte ». Néanmoins des organismes microscopiques (plancton, bactéries halophiles et halobacteria etc ) s’y développent normalement. De plus, en 2011, des sources d’eau douce ont été découvertes au fond de la mer Morte qui permettent le développement d’autres micro-organismes non-halophiles2.

jordan_israeli_view_by_tortuegraphics-d34tit7Eilat (אילת en hébreu) est une ville et un port de 55 000 habitants, fondée en 19521, situé à l’extrême sud de l’État d’Israël, sur les bord du golfe d’Eilat, aux portes du désert du Néguev, entre l’Égypte et la Jordanie.

C’est aussi une station balnéaire prisée comportant une trentaine d’hôtels haut de gamme. Eilat est en effet très appréciée pour son climat et son ensoleillement exceptionnel. Elle est reconnue comme étant une station pleine de gaieté, idéale pour la plongée sous-marine et ses excursions dans le désert du Néguev mais aussi sur la mer Rouge. La proximité des frontières des États voisins permettent de se rendre en Égypte ou en Jordanie.

Top